Réussir son isolation de toiture

 In Entreprise

Vous envisagez de revoir l’isolation de votre toiture ? Bonne idée ! Votre toit est en effet responsable de 30 % des pertes de chaleur de votre maison. Découvrez 5 conseils pour bien préparer vos travaux d’isolation du toit.

1- Isolation de la toiture : par l’intérieur ou l’extérieur ?

Pour l’isolation de la toiture, plusieurs techniques s’offrent à vous en fonction de vos besoins, de votre budget et de la configuration de votre logement si vous confier la tâche à catteau décoration

  • L’isolation du toit par l’extérieur implique de retirer le revêtement du toit pour poser l’isolant. C’est la solution la plus coûteuse, mais aussi la plus efficace. Selon les cas, on peut insérer des panneaux de toiture porteurs ou installer un isolant rigide entre la charpente et la couverture.
     
  • L’isolation du toit par l’intérieur est permise par la pose de l’isolant au niveau de la structure du toit (entre ou sous les chevrons). Pour une isolation efficace, on réalise généralement une pose de deux couches d’isolant croisées et on ajoute aussi une membrane pare-vapeur.
     
  • Pour une toiture-terrasse, il est vivement recommandé de réaliser une insolation par l’extérieur. En effet, la pose d’un isolant au plafond peut favoriser la condensation dans votre logement.

2- Choisir le bon isolant

L’isolation de la toiture peut se mettre en oeuvre sous plusieurs formes : les panneaux rigides ou semi-rigides peuvent être installés dans la structure du toit, les isolants en vrac, insufflés, conviennent également. Il existe aujourd’hui différents types de matériaux isolants qui peuvent se présenter sous ces formes. Les laines minérales (de roche ou de verre) sont les plus couramment utilisées. Pour une toiture-terrasse, la perlite expansée, le verre cellulaire, le polyuréthane et le polystyrène peuvent aussi convenir. Vous souhaitez privilégier l’utilisation d’un isolant de toit biosourcé ou recyclé ? Là encore, vos possibilités sont nombreuses : fibre de bois, chanvre, ouate de cellulose, liège expansé… En clair, vous trouverez forcément un isolant adapté à vos envies et votre budget.

3- Penser à la ventilation

Vos travaux d’isolation doivent idéalement se coupler avec des travaux de ventilation. En effet, une bonne ventilation vous assure un air sain, avec une pollution et une humidité réduites, été comme hiver. Si votre maison est bien isolée, la meilleure solution à adopter est celle de la VMC double-flux. Ce système a en effet la particularité d’être équipé d’un échangeur thermique. L’hiver, l’air neuf qui pénètre dans votre logement profite de la chaleur de l’air sortant et vous permet de limiter votre utilisation du chauffage. L’été, l’air chaud, provenant de l’extérieur, est quant à lui refroidi avant d’intégrer votre intérieur.

4- Rendre son projet éligible aux aides financières

Si votre projet d’isolation vous permet de réduire efficacement votre consommation d’énergie, vous pouvez bénéficier de certaines aides financières comme le crédit d’impôt pour la transition énergétique, le programme « Habiter Mieux » de l’Anah, la prime énergie, la TVA à taux réduit, ou l’éco-prêt à taux zéro.  

Pour être éligibles à ces différentes aides, vos travaux doivent répondre à plusieurs exigences.

  • L’isolant posé doit permettre d’atteindre un certain niveau de performance thermique.
  • L’isolation de votre toiture doit impérativement être effectuée par un artisan Reconnu Garant de l’Environnement (RGE). Cette certification vous assure la qualité de vos travaux d’efficacité énergétique. Aussi, le professionnel vous aidera à choisir la technique et l’isolant qui convient le mieux à votre situation.
  • Le logement dans lequel ont lieu les travaux doit être votre habitation principale. Cette dernière doit avoir été achevée il y a plus de 2 ans.
Recent Posts

Leave a Comment

0

Start typing and press Enter to search